Investir dans des murs commerciaux : un choix avantageux à plus d’un titre

Faire confiance à la pierre ! Les français sont de plus en plus convaincus par les nombreux avantages de ce type de placement d’argent. Logement locatif, ancien et nouveau, local ou mur commercial… le choix est diversifié. Nos conseils pour réussir son investissement dans un mûr commercial.

Quelques conseils à suivre pour réussir l’achat d’un mûr commercial

En effet, avant de se lancer dans l’achat de murs commerciaux, il existe un certain nombre d’éléments à vérifier. Premièrement, il faut analyser l’emplacement du local commercial avec précision. C’est l’élément clef de votre investissement dans les locaux commerciaux car il est déterminant dans le choix du bon prix, la location,  la re-location ou la revente. Ensuite, la partie juridique qui consiste en la constitution d’un SCI (société civile immobilière) avec un capital est une demande de financement auprès d’une banque facilite l’acquisition des locaux commerciaux.

Deux possibilités s’offrent à l’investisseur dans ce cadre ; achat de murs libres ou de murs occupés. Dans le cas des murs occupés, le local fait l’objet d’un bail commercial avec ou non versement d’un pas-de-porte voire l’achat du fonds de commerce. Si la valeur du fonds de commerce est égale ou supérieure à 50% des murs le risque est quasi nul. Le commerçant est tenu de payer régulièrement ses loyers s’il ne veut pas casser le bail et perdre la valeur de son fonds de commerce. Dans le cas de murs libres, il faut veiller à ce que le loyer prévisionnel soit proche de ceux pratiqués sur le marché pour un bien similaire.

Les avantages liés à l’achat d’un mûr commercial

L’achat de murs commerciaux garantit une stabilité financière et un patrimoine durable. Un tel investissement offre une grande sécurité car le bail dure entre trois et neuf ans. De quoi rassurer l’investisseur sur la présence d’un locateur dans les lieux pendant toute cette période. Le bailleur comme le preneur bénéficient d’une grande liberté dans la rédaction du bail commercial. Nombre de dépenses peuvent être mises à la charge du locataire qui peut avoir à payer, selon ce qui a été convenu, les taxes et les impôts locaux. Les gros travaux,  comme ceux qui relèvent de la mise en conformité, sont à la charge du propriétaire-bailleur.

Ce qu’il faut retenir au final

L’investissement dans un mûr commercial est un projet encourageant, toutefois, afin de réussir votre coup, vous devez d’abord appréhender certains éléments :

  • réfléchir rentabilité, grâce au loyer perçu ;
  • la valeur des murs est indexée sur les loyers ;
  • les loyers sont indexés sur l’indice INSEE de la construction ;
  • le locataire va investir dans des travaux ;
  • le bail commercial est plus sécuritaire, les recours sont plus simples…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.