Optimiser ses placements dans l’immobilier locatif sous l’ère Macron ?

Voilà un bon moment que le marché immobilier a le vent en poupe. Entre dispositifs de défiscalisation toujours plus avantageux et taux d’intérêt toujours plus bas : l’immobilier reste l’un des placements les plus performants de cette année. Que faut-il savoir pour optimiser justement ce placement sous le gouvernement du président Macron ?

Investissement locatif : tout est dans la localisation

La localisation figure parmi les éléments essentiels à l’optimisation d’un placement dans l’immobilier locatif. Et pour cause, certaines villes de France sont largement plus recherchées que d’autres. Dans les grandes villes, les demandes sont par ailleurs telles que le prix des logements est rapidement reparti à la hausse. Dans le cadre d’un investissement locatif, Bordeaux figure par exemple parmi les villes à privilégier. Sur les 12 derniers mois, les prix de l’immobilier dans la ville ont en effet, progressé de 10 %. La croissance potentielle de la capitale de la Gironde est par ailleurs plus qu’intéressante, notamment, lorsque l’on sait que plusieurs quartiers de la ville font aujourd’hui l’objet de plusieurs projets d’aménagements et de restaurations.

De ce fait, procéder à un investissement locatif dans cette ville grâce entre autres à un crédit immobilier (plus d’infos sur ce site) est donc aujourd’hui un choix judicieux. Autre ville à fort potentiel dans le cadre d’un investissement locatif ? La ville des Lumières. À Lyon, le taux de chômage ne cesse de baisser et la demande locative de croître. Dans cette ville, le contribuable sera toujours assuré de trouver un locataire et de rentabiliser assez rapidement le bien immobilier. En mars 2017, cette ville étudiante a par ailleurs vu ses prix progresser de 1,1 %. Avec une demande locative toujours plus importante, Paris est toujours propice à un investissement locatif.

Dispositif Pinel : un levier fiscal essentiel à l’optimisation de ses placements

Aujourd’hui, il est possible de profiter d’une défiscalisation intéressante dans le cadre d’un investissement locatif. Certains dispositifs fiscaux, dont le dispositif Pinel, permettent en effet de défiscaliser ses revenus locatifs. Censé disparaître à la fin de l’année, le gouvernement du premier ministre Édouard Philippe a finalement décidé de reconduire le dispositif Pinel pour 4 ans supplémentaires et de le recentrer. En effet, dès 2018, seuls les projets en zones tendues comme les zones A, A bis et B1 seront éligibles. Pour optimiser son placement dans l’immobilier locatif, il vaudra donc mieux privilégier ces zones. Les zones B2 et C sont par ailleurs exclues.

Le dispositif Pinel permet aux contribuables de profiter d’une réduction d’impôts dans le cadre d’un achat d’un logement neuf. Il est ensuite obligatoire pour tout investisseur de mettre en location le nouveau logement pendant 6 ans au moins. Plus la durée de location est longue, plus le taux de réduction d’impôt augmente. Il est par exemple de 12 % si le bien est loué pour 6 ans, de 18 % si le propriétaire s’engage à louer le bien pendant 9 ans et de 21 % si la durée locative est de 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.